Aubépine

Nom scientifique/Nom courant : Crataegus oxycantha/Crataegus laevigata/Aubépine

Partie(s) utilisée(s) : Fleurs, baies et feuilles

Composants/Ingrédients actifs : Une vaste gamme de flavonoïdes, dont la vitexine, la quercétine, l’hypéroside, la rutine et les procyanidines oligomériques (PCO), ainsi que des acides triterpéniques et phénoliques.

Vue d’ensemble : Le genre Crataegus comprend environ 280 espèces différentes d’arbustes et de petits arbres originaires de l’Amérique du Nord, de l’Europe et de l’Asie. Les « cenelles » ou les baies de l’aubépine ont une apparence semblable à celle d’autres fruits de la famille des rosacées, comme les églantiers et les pommes sauvages, et sont tout aussi comestibles et nutritives. Nos ancêtres connaissaient bien la valeur des feuilles, des fleurs et des fruits de l’aubépine pour le traitement des maladies vasculaires. L’herboriste grec Dioscoride faisait état des propriétés curatives de l’aubépine pour le cœur au Ie siècle. En Chine, on faisait déjà mention de l’aubépine en l’an 659 pour le traitement des troubles gastriques, des maladies vasculaires et du scorbut. Les Chippewas, les Ojibways et d’autres Premières Nations utilisaient aussi l’aubépine comme médicament pour le cœur, aide gastro-intestinale et tonique général, ainsi que dans les cataplasmes pour le traitement des plaies. De nos jours, l’aubépine est l’un des médicaments à base de plantes les plus populaires de l’Europe centrale. Les professionnels de la santé de l’Europe et de l’Asie prescrivent l’aubépine pour le traitement de tous les types de troubles vasculaires. De nombreuses études cliniques et pharmacologiques ont démontré que les toniques à base d’aubépine pouvaient améliorer la fonction cardiaque et dilater les artères coronaires, améliorant ainsi l’approvisionnement sanguin au cœur.

Usage traditionnel/Bienfaits/Systèmes de l’organisme : Traditionnellement utilisée en phytothérapie pour maintenir ou favoriser la santé cardiovasculaire chez les adultes.

 

Études cliniques/Recherche scientifique/Références :

Pittler MH, Guo R, Ernst E. Hawthorn extract for treating chronic heart failure. Cochrane Database of Systematic Reviews 2008, Issue 1. Art. No.: CD005312.

Blumenthal M, Goldberg A, Brinkmann J, editors. 2000. Herbal Medicine: Expanded Commission E Monographs. Boston (MA): Integrative Medicine Communications.

Mills S, Bone K. 2000. Principles and Practice of Phytotherapy. Toronto (ON): Churchill Livingstone.

 

Avertissement : L’information présentée dans notre Encyclopédie des plantes doit être utilisée à des fins éducatives seulement. Elle n’est pas un substitut à une consultation médicale. Ce contenu ne fournit pas les informations relatives aux dosages, les avertissements et les contre-indications, ni les interactions possibles avec d’autres médicaments. Veuillez consulter les étiquettes de produits pour les informations détaillées relatives à l’utilisation et un professionnel de la santé pour obtenir des conseils personnalisés.